Site Loader
 
 
Titre
Mille-Etangs, ma famille
Titre original
Mille-Etangs, ma famille
Réalisateur
Marie-Pierre Perrein
Production
Balthazar Films, Tangra Vision, Im@g'In Production
Date de sortie
2002
Pays
France
Durée
0 h 26 min
Langues
français
Genres
Résumé
Que va-t-il advenir de l’étang de ma grand-mère à sa mort ? C’est l’automne, les hommes s’affairent autour de l’étang de ma grand-mère. Ils le débouchent. L’eau s’échappe dans le ruisseau voisin. À la Bertincôte, mes parents cimentent le carrelage de leur grande maison. C’est un héritage maternel dont ils profitent depuis leur récente retraite. Une semaine après son ouverture, l’étang est vide. Toute ma grande famille est là pour le pêcher. On récupère le poisson, on l’amène dans une ferme piscicole pour le vendre. C’est l’hiver, la Bertincôte est sous la neige. Un de mes cousins paternels achèterait bien notre étang. Mais, dans ma famille, on y est attaché, il fait partie du patrimoine. Au printemps, les hommes rebouchent l’étang. Ici, c’est la région des Mille-Étangs. À la Bertincôte, mon oncle explique qu’il habite ici, que chacun de ses frères et sœurs y ont un pied-à-terre, c’est un genre de mafia. Flash-back : avant, on habitait à cinq kilomètres de la Bertincôte, et puis, on a dû déménager à Besançon. Le choc campagne-ville fut cinglant. Il y a deux ans, mes parents sont revenus à leurs racines. Mon père et mon oncle achètent des poissons lors du vidage d’un étang et les libèrent dans le nôtre, presque rempli. Aujourd’hui, destination la maison de retraite, pour fêter les 90 ans de mémère. C’est l’été, l’étang est plein, c’est l’heure de la baignade... L’ami piscicole pense que pour garder l’étang dans la famille, il faudrait créer une SCI
Slogan
Vie rurale / Famille / Faune / Écologie / Pêche / Mémoire / Eau
IMDb Id

Que va-t-il advenir de l’étang de ma grand-mère à sa mort ? C’est l’automne, les hommes s’affairent autour de l’étang de ma grand-mère. Ils le débouchent. L’eau s’échappe dans le ruisseau voisin. À la Bertincôte, mes parents cimentent le carrelage de leur grande maison. C’est un héritage maternel dont ils profitent depuis leur récente retraite. Une semaine après son ouverture, l’étang est vide. Toute ma grande famille est là pour le pêcher. On récupère le poisson, on l’amène dans une ferme piscicole pour le vendre. C’est l’hiver, la Bertincôte est sous la neige. Un de mes cousins paternels achèterait bien notre étang. Mais, dans ma famille, on y est attaché, il fait partie du patrimoine. Au printemps, les hommes rebouchent l’étang. Ici, c’est la région des Mille-Étangs. À la Bertincôte, mon oncle explique qu’il habite ici, que chacun de ses frères et sœurs y ont un pied-à-terre, c’est un genre de mafia. Flash-back : avant, on habitait à cinq kilomètres de la Bertincôte, et puis, on a dû déménager à Besançon. Le choc campagne-ville fut cinglant. Il y a deux ans, mes parents sont revenus à leurs racines. Mon père et mon oncle achètent des poissons lors du vidage d’un étang et les libèrent dans le nôtre, presque rempli. Aujourd’hui, destination la maison de retraite, pour fêter les 90 ans de mémère. C’est l’été, l’étang est plein, c’est l’heure de la baignade… L’ami piscicole pense que pour garder l’étang dans la famille, il faudrait créer une SCI

Horaires d’ouverture

lundi : 14h – 18h
mardi : 14h – 18h
mercredi : 14h – 18h
jeudi : 14h – 18h
vendredi : 14h – 18h

Contact

Vidéo Les Beaux Jours
Maison de l’image

31 Rue Kageneck
67000 Strasbourg

03 88 23 86 50
vlbj@videolesbeauxjours.org