Site Loader

Projection du film le mercredi 15 décembre 2021 à 18h30 à l’Auditorium des Musées de la Ville de Strasbourg (1 place Jean Hans Arp – 67000 Strasbourg)

Koko, le gorille qui parle

Barbet Schroeder, 1978, 90′

Les Films du Losange et l’ INA

Koko est un gorille de 7 ans. Penny Patterson, étudiante en psychologie, s’est fait confier Koko par le zoo de San Francisco. Elle lui apprend depuis son plus jeune âge le langage par gestes des sourds muets américains. Koko connaît 350 mots. L’un des plus vieux rêves de l’humanité se réalise : un animal parle avec l’homme…

Koko sera-t-il le premier gorille blanc, américain et protestant ? Si quelqu’un tuait Koko serait-il accusé de meurtre ? Non. Juridiquement, tuer un animal n’est qu’un simple délit. Un enfant qui se conduirait comme Koko serait-il placé dans une institution pour enfants débiles ? En fait, Koko pose tous les problèmes de l’homme à la fois. On ne peut, à priori, décider que seuls les humains sont des personnes. Et il est possible de prouver que ce gorille est une personne. Depuis les débuts de la civilisation occidentale, nous avons vécu sur l’idée d’un homme à l’image de Dieu, intrinsèquement différent des animaux et de la nature. Après la théorie de l’évolution de Darwin, le dernier rempart de cette conception du monde restait le langage. Le gorille qui parle est-il en train d’abattre cette dernière barrière.

en partenariat avec les Musées de la Ville de Strasbourg

avec le soutien de la Cinémathèque du documentaire et de la Bpi.

Réservation conseillée. // Évènement Facebook.

Le réalisateur : Barbet Schroeder

Né à Téhéran en 1941, Barbet Schroeder, alors étudiant à la Sorbonne, débute sa carrière aux Cahiers du cinéma en 1958. En 1963, Jean-Luc Godard l’engage comme assistant sur “Les Carabiniers”. Il créé sa société Les Films du losange qui produit les premiers films d’Eric Rohmer. En 1969, il commence à réaliser fictions et documentaires puis s’exile aux États-Unis en 1987 pour réaliser “Barfly”. Son film suivant “Le Mystère von Bülow” vaut l’Oscar et le Golden Globe du Meilleur acteur à Jeremy Irons. Dans les années 1970, parallèlement à ses fictions, il est l’auteur documentaires marquants (“Général Idi Amin Dada”, “Koko, Le Gorille qui parle”). Avec “L’Avocat de la terreur” Barbet Schroeder remporte le César 2008 du meilleur documentaire. En 2015, il revient à la fiction avec le film “Amnesia”. (source : Tënk).

 

Production / Diffusion : Les Films du Losange

“Créée en 1962 par Barbet Schroeder, Les Films du Losange ont toujours accompagné des réalisateurs du monde entier. Margaret Menegoz, productrice, dirige la société depuis 1975.

Notre catalogue rassemble plus de quatre-vingt films produits, réalisés par des auteurs prestigieux, dont Eric Rohmer, Barbet Schroeder, Jacques Rivette, Roger Planchon, Jean-Claude Brisseau, Romain Goupil, Jean-Marc Moutout, Jacques Doillon et Michael Haneke (Palme d’or 2009 pour «Le Ruban Blanc», Palme d’or 2012 et Oscar du Meilleur film étranger 2013 pour «Amour»)…

La distribution et les ventes internationales ont élargi le catalogue à d’autres œuvres cinématographiques: les films de Lars Von Trier, Christian Petzold, Ronit et Shlomi Elkabetz, Otar Iosseliani, Nicolas Philibert, Olivier Assayas, Léos Carax, Alain Guiraudie, Mia Hansen Love, Amandine Gay, Aïssa Maïga…”

Pour retrouvez nos autres projections, rendez-vous sur la page Programmation.

Horaires d’ouverture

lundi : 14h – 18h
mardi : 14h – 18h
mercredi : 14h – 18h
jeudi : 14h – 18h
vendredi : 14h – 18h

Contact

Vidéo Les Beaux Jours
Maison de l’image

31 Rue Kageneck
67000 Strasbourg

03 88 23 86 50
vlbj@videolesbeauxjours.org