Ouvert à toutes et à tous en accès gratuit, le centre de ressources est ouvert en semaine de 14h à 18h:

  • Une vidéothèque de près de 3000 films : art vidéo et cinéma expérimental, documentaires, films de fiction, court métrages, films de la production régionale.
  • Une bibliothèque consacrée au cinéma et aux médias rassemblant plusieurs centaines d’ouvrages, des périodiques et des catalogues de festivals.
  • Un fonds documentaire papier sur des réalisateurs

Nos postes de consultation individuels permettent de visionner les films en toute tranquillité. A partir de 10 personnes, des consultations collectives peuvent être organisées dans la salle de projection.

Le centre de ressources de Vidéo Les Beaux Jours a été développé à partir de 1993, pour renforcer l’action de l’association en matière d’éducation et de formation, en mettant un espace de travail et des ressources à disposition des professionnels, des étudiants et du grand public.

Vidéo Les Beaux Jours recense les œuvres produites en région ou soutenues par l’Eurométropole et la Région Grand Est. Nous valorisons cette production dans notre programmation et en conseillant les structures qui nous sollicitent.

Vidéo Les Beaux jours vous accueille pour des rendez-vous hebdomadaires autour d’une programmation mettant à l’honneur le cinéma documentaire :

faire découvrir la création documentaire, inviter à débattre des points de vue sur le réel que les auteurs documentaristes proposent de film en film.

 

Vidéo Les Beaux Jours membre de La Cinémathèque du documentaire.

Installée au sein de la Bibliothèque publique d’information du Centre Pompidou, La Cinémathèque du documentaire soutient les initiatives portées par nombre d’acteurs qui se mobilisent dans des cadres très divers – cinémas, médiathèques, associations… – tout au long de l’année pour que les œuvres documentaires accèdent aux publics les plus mélangés.

http://www.lacinemathequedudocumentaire.fr

Actualités


Copacabana mon amour, Rogério Sganzerla

Cinéma marginal brésilien

Dans le cadre du séminaire sur le cinéma marginal brésilien organisé par la Faculté des arts de l’Université de Strasbourg et à l’occasion de la parution prochaine de l’ouvrage Helena Ignez, actrice expérimentale, co-écrit par Pedro Guimarães.

En partenariat avec la Faculté des arts de l’Université de Strasbourg, Vidéo les Beaux Jours projette à la Maison de l’image une sélection de films appartenant au « cinéma marginal » brésilien.

Datant de 1970, ces films ont exprimé une contestation formelle à l’académisme et aussi constitué une deuxième voie de politisation, en approfondissant les questionnements du cinéma novo né dans les années 50. C’était un cinéma libre, qui luttait contre la censure du gouvernement militaire et la domination du langage télévisuel.

Ayant comme précurseurs les réalisateurs Julio Bressane, Rogério Sganzerla et l’actrice Helena Ignez, ces films ont laissé un héritage notable dans les nouvelles générations de cinéastes brésiliens.

Copacabana mon amour, Rogério Sganzerla
le 6 mai à 16h

Barão Olavo, le terrible Julio Bressane
le 7 mai à 19h

La famille du fracas Júlio Bressane
le 8 mai à 16h

La fille du calendrier Helena Ignez
le 9 mai à 19h

Projection à la Maison de l’image en présence de Pedro Guimarães, co-auteur de l’ouvrage Helena Ignez, actrice expérimentale (Cahiers recherche de l’ACCRA, série Etudes actorales, Université de Strasbourg, 2016)

 


Projections

mar 23

La Vierge, les Coptes et Moi

23 avril à 19 h 00 min - 21 h 00 min
jeu 25

Nuit et jour à Saint Géry

25 avril à 19 h 00 min
Mai 06

Copacabana, Mon Amour

6 mai à 16 h 00 min - 18 h 30 min
Mai 06

La sécurité sociale : hier et aujourd’hui

6 mai à 19 h 00 min - 21 h 00 min
Mai 07

Barão Olavo, le terrible

7 mai à 19 h 00 min - 21 h 00 min

 

////////

Programme VLBJ mars avril 2019